André Villeneuve

Député de Berthier

« Les producteurs de lait et de fromage québécois doivent obtenir des réponses » André Villeneuve
mardi 13 mai, 2014
Facebook
Twitter

Québec, le 12 mai 2014 – Alors que l’éventualité d’un dénouement dans le dossier de la compensation pour nos producteurs de lait et de fromage semble se préciser, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Pierre Paradis, doit leur donner des réponses, estiment les porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, André Villeneuve, et de finances, Nicolas Marceau. Ils affirment également que le gouvernement libéral doit s’engager à ne pas ratifier l’AECG s’il n’y a pas d’entente, entre Ottawa et les producteurs de lait et de fromage, sur une juste compensation.

« Le gouvernement doit donner l’heure juste à ceux qui attendent la conclusion des négociations avec le gouvernement fédéral. Est-ce que le ministre peut confirmer qu’il y a une entente et, le cas échéant, préciser quelles en sont les modalités? Il est plutôt inquiétant que le ministre lui-même ne puisse confirmer le dénouement des discussions », a déclaré le député de Berthier, André Villeneuve.

Rappelons que selon l’AECG, plus de 17 000 tonnes supplémentaires de fromage européen pourraient faire leur entrée sur les marchés canadien et québécois. Le manque à gagner des producteurs québécois doit être compensé et l’entrée du fromage européen dans le marché, étalée dans le temps.

« L’accord économique et commercial permettra au Québec de se positionner comme partenaire de premier plan et de conjuguer ses efforts pour augmenter l’exportation des entreprises québécoises. La question du fromage demeure toutefois très importante; le gouvernement ne doit pas demander aux parlementaires de l’Assemblée nationale la ratification de l’AECG sans qu’il y ait une entente satisfaisante pour nos producteurs de lait et de fromage », a conclu le député de Rousseau, Nicolas Marceau.

 

– 30 –

À DÉCOUVRIR
Activités régionales