André Villeneuve

Député de Berthier

Une opposition officielle responsable et constructive face à un gouvernement arrogant, insensible et déconnecté
vendredi 3 juillet, 2015
Facebook
Twitter

Lanoraie, le 30 juin 2015 - Le député de Berthier et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture, de pêcheries et d’alimentation, André Villeneuve, a livré son bilan de la dernière session parlementaire à l’Assemblée nationale. Il affirme que le PQ, dans son rôle d’opposition officielle a agi de manière responsable et au service des Québécois. Il énumère ses actions ainsi :

 

Main tendue

« À plusieurs reprises nous avons offert notre collaboration. Notamment, nous avons proposé la création d’un poste d’observateur de l’intégrisme religieux, visant à prévenir la radicalisation de nos jeunes. Nous avons également proposé au premier ministre de réunir tous les acteurs sociaux en lien avec l’économie et l’emploi. Malheureusement, ces propositions ont été rejetées du revers de la main par Philippe Couillard. Pourtant ce n’est qu’ensemble qu’il nous sera possible de nous doter d’une vision porteuse d’avenir. »

 

Nations autochtones

« Nous avons déposé une motion dénonçant les pensionnats instaurés par le gouvernement canadien. Je salue le fait que cette motion ait pu être adoptée et ce, à l’unanimité des parlementaires québécois. De ce fait, les députés du Québec ont reconnu formellement que les pensionnats autochtones ont été un moyen pour le Fédéral d’exercer un véritable génocide culturel à l’égard des premières nations. »

 

Fierté nationale

« Tout en décrétant des coupes de 20% au budget de la Fête nationale, les libéraux annonçaient vouloir augmenter l’admission annuelle d’immigrants au Québec, faisant fi par le fait même du processus établi. En plus, ils coupent les budgets nécessaires aux cours d’intégration dédiés à ces mêmes nouveaux arrivants ! Quant à elle, en bon club école du PLQ, la CAQ a été jusqu’à s’attaquer à la légitimité des célébrations de la Fête nationale, tout en réclamant la pratique de profilage politique sur nos artistes. Quant à nous, au lieu de dénigrer notre nation, nous proclamons haut et fort notre fierté d’être Québécois ! »

 

Déconstruction de nos régions

« C’est dans la confrontation et la division que le gouvernement de Philippe Couillard s’emploie carrément à démanteler nos régions. Tous les outils de développement y passent : CLD, Forums Jeunesses, CRÉ, CPE, etc.. Coupés, abolis charcutés, sans égards aux conséquences, du jamais vu. Se faisant, le gouvernement viole ses propres lois, notamment celle sur l’occupation et la vitalité des territoires ! Pour des raisons qui sont les leurs, les libéraux abandonnent complètement des régions qui se retrouvent sans repères, ni lieux de concertation. Ce sont carrément des drames humains qui se jouent dans nos villages. »

 

Traités de libre-échange

« La gestion de l’offre (lait, œufs, poulets, dindons) permet un équilibre entre la demande et l’offre. Ce système fait en sorte que nos agriculteurs obtiennent de façon prévisible un juste prix pour leurs produits et que les consommateurs paient un prix raisonnable pour des produits de qualité 100% québécois. Ici, la gestion de l’offre ce sont des milliers d’emplois et des milliards $, partout sur le territoire. Alors que le Canada marchande dans le cadre du Partenariat Transpacifique et que la gestion de l’offre se retrouve au cœur des négociations, le gouvernement Couillard est un simple figurant. Sans mot dire, il abdique devant Ottawa et le laisse décider pour nous. »

 

Santé et éducation

« Voilà deux enjeux fondamentaux. Le gouvernement se devait de les protéger. En lieu et place, il les passe au tordeur. Il se lance dans des changements de structures qui bouleverseront pour longtemps leur fonctionnement, tout en éloignant les patients et les élèves des services. En santé, il rétablie la prime Bolduc, normalise les frais accessoires et majore de 4,7% l’assurance médicament. Et pour Philippe Couillard, il est normal de donner un milliard $ d’augmentation aux médecins ! Couper en santé, c’est clairement faire fi des besoins de la population. Quant à l’éducation, fer de lance de toute société qui aspire à la liberté et à la prospérité, le gouvernement n’en a cure : les niveaux primaires et secondaire vont subir cette année 300 millions $ de coupures, alors que pour le niveau postsecondaire ce sont 100 millions $. Couper en éducation c’est hypothéquer l’avenir du Québec. »

 

« Le contact avec les citoyens, c’est ce qui nous inspire, ce qui donne un sens à notre engagement. Lors de la dernière session, nous avons construit sur des bases solides, avec une équipe de députés dévoués et compétents, ainsi que des militants enthousiastes. Les citoyens du Québec et les commettants du comté de Berthier sont en droit et peuvent compter sur une équipe qui n’aura de cesse de travailler pour que l’austérité cède le pas à l’ambition, à la fierté et à la réussite », a conclu André Villeneuve.

 

                      – 30 –

 

SOURCE :                       Youri Lavallée-Durand

                                      Attaché politique

                                      Bureau de circonscription de Berthier

                                      450-886-3171

À DÉCOUVRIR
Activités régionales